Curriculum Vitae Jean Lescure

 

Ouvrages de Jean Lescure

-Le Voyage Immobile, 1939, Jean Flory, Paris
-Exercice de la Pureté, 1942, Messages, Paris, (avec 5 photographies d'Ubac)
-Une Anatomie du Secret, 1948, Ides et Calendes, Neuchâtel
-La Plaie ne se ferme pas, 1949, Charlot, Paris, (avec une lithographie d'Estève)
1848, Poème dramatique, 1948, Les Trois Collines, Genève, ( avec une couverture et 4 hors-texte d'Ubac)
-Les Falaises de Taormina, 1949, Rougerie, Limoges, (avec des gravures d'Ubac )
-Une Rose de Vérone, 1953, Paris, ( avec des gravures de Fiorini )
-Les cinq Livres, ( traduits d'Ungaretti ), 1954, Édition de Minuit
-13 Poèmes, 1960, Gallimard, Paris
-Noires compagnes de mes murs, 1961, Florentin Mouret, Avignon, (avec des dessins de Chastel, Coulot, Fiorini, Gischia, Lapicque, Prassinos, Ubac, Villeri)
-Un Herbier des Dunes, 1963, Jeanne Bûcher, Paris, ( avec 20 gravures de Fiorini )
-La Saint-Jean d'Eté, 1964, Galanis, Paris,(avec 11 bois gravés de Gischia)
-Images d'Images, 1965, Galanis, Paris,( avec des illustrations de Gischia )
-D'une obscure clarté, 1966, Galanis, Paris, ( avec une pointe sèche de Bertholle )
-Drailles, 1968, Gallimard, Paris
-Non dicible cible, 1969, Lorenzelli-Bergame, ( avec 4 eaux-fortes de Bruno Pulga )
-L'Etang, 1973, Galanis, Paris, ( avec 8 eaux-fortes de Zao Wou-Ki)
-13 Proverbes Smyrniotes, 1973, Izmir, ( avec 13 gravures de Dayez )
-Le Blason du Corps Blessé, 1974, Paris, ( avec 16 lithographies de Singier )
-OuLiPo ( collectif ), 1973, Gallimard, Paris
-Jardins Déserts Peut-être, 1976, Édit. Schmücking, Braunschweig, ( avec 10
pointes sèches de Music )
-Procession des Monts, 1976, François Bénichou, Paris, ( avec 3 pointes sèches de Music )
-De l'Arbre au Masque, 1977, François Bénichou, Paris, ( avec 3 gravures de James Coignard )
-Malignes Salines, 1977, Orycte, ( avec des dessins de l'auteur )
-Quatre portes sur le Jour-Quatre portes sur la Mort, 1978, Orycte
-Le Traité des Couleurs, 1980, Orycte, ( avec 51 dessins de Singier)
-Mort à l'Elément Terre, 1981, Orycte, ( avec un portrait de l'auteur par Calder )
-Itinéraires de la Nuit, 1982, Clancier-Guénaud, Paris
-Un Été avec Bachelard, 1983, Luneau-Ascot, Paris
-Il Trionfo della Morte, 1984, Clancier-Guénaud, Paris
-André Malraux, 1986, Album Pleïade, Gallimard, Paris
-Gischia, 1988, Orycte, Paris
-La belle Jardinière, 1988, Clancier-Guénaud, Paris
-Singier, " Canicule à Patmos ", 1988, Édit. Guitardes, Paris
-Dayez, " Le même est toujours un autre ", 1991, Édit. Jean-Pierre Joubert,Paris
-Ah ! Que le monde est beau !, poèmes inuits recueillis par Paul-Emile Victor
et mis en vers par Jean Lescure, 1994, Édit. Proverbe
-Drailles, 1997, Édit. Proverbe, ( avec 17 dessins de Coulot )
-Poésie et Liberté, 1998, " Histoire de Messages, 1939-1946 ", Édit. de l'IMEC
-Le satyre est con, 1998,Édit. Proverbe ( avec des linogravures de Gischia )
-Gnomides, 1999, Édit. Proverbe
-Fondane, le gouffre et le mur, 2000, Édit. Proverbe
-Sketchbook, 2000, Édit. Proverbe, ( avec des dessins de Gischia )
-Journal de la Boue, 2001, Édit. Proverbe

Et la peinture...

Chastel, 1942, Galerie Drouant-David, Paris
Raoul Ubac, 1943, photographies et dessins, Paris, Librairie Francis Dasté,
repris in Ubac, 1970, Maeght Éditeur, Paris
Estève ou les chemins silencieux de la réalité, 1945, in Bazaine, Estève,
Lapicque, Louis Carré, Paris
Jean Villeri ou les risques de la réalité, 1949, Cahiers d'Art, Paris
Mario Prassinos, 1952, Editori Lattes, Galleria Arti e Lettere, Turin
De l'espace à la signification, ( à propos de Lapicque, Chastel, Estève ),
1954, Carreau, Lausanne
Bertholle, 1955, in Bissière, Bertholle, Le Moal, Seiler, Vulliamy, Galerie
Benador, Genève
La mort de Fernand Léger est un deuil national, 1955, Le Jacobin, Paris
Lapicque, 1956, Flammarion, Paris
Les tapisseries de Mario Prassinos, 1956, XXème siècle, Paris
Dialogue avec Léon Gischia, 1958, Galleria d'Arte del Grattacielo di Miliano, Milan
Dialogue avec Charles Lapicque : le peintre, le temps et l'autre, 1958, in
Charles Lapicque, Essais sur l'espace, l'art et la destinée, Grasset, Paris
Chastel, 1959, Galerie Numaga, La Chaux-de-Fonds
Jean Coulot, 1961, Galerie Pierre Domec, Paris
Françoise Gilot, 1961, Galerie Coard
Roger Chastel, " La matière n'est rien sans la lumière ", 1961, Connaissance des Arts, Paris
Roger Chastel, 1962, Musée Rath et Le Havre, Musée Maison de la Culture, Genève
André Beaudin, 1962, Musée des Beaux-Arts, Nantes
La Couronne de Laure, 1962, Édit. Lazar-Vernet, Paris
André Beaudin, Sculptures 1930-1963, 1963, Galerie Louise Leiris, Paris
Prassinos, Singier, Tourlière, 1963, La Demeure, Paris
La mer, dessins de Lapicque, 1964, Galanis, Paris
Gischia, in Les peintres contemporains, 1964, Mazenod, Paris
Renaissance de la tapisserie, 1965, Bicolore, Paris
Olivier Debré, 1966, Nouveau Musée des Beaux-Arts, Le Havre
Architectes, peintres et sculpteurs, 1967, Bicolore, Paris
Pierre Lesieur, 1968, Galerie Coard, Paris
Jean Villeri, 1968, Musée de Cagnes sur mer
Hommage à Henri-Georges Adam, 1968, Arted, Paris
Lagrange, 1971, Galerie Villand-Galanis, Paris
Michel Moy, " Japon et toiles écrues ", 1971, Musée Municipal, Les Sables d'Olonne
Georges Bauquier, 1971, Centre d'art international, Paris
Aristide Caillaud et le respect de la beauté, 1971, Maisons de la Culture de Bourges et de La Rochelle, Musée des Beaux-Arts de Nantes, Musée d'Art et d'Industrie de Saint-Etienne
Gustave Singier, 1973, Société des bibliophiles de Nancy et de Provence
Michel Moy, " Carnets photographiques d'un peintre abstrait ", 1977, Musée des Arts Décoratifs, Château des Ducs de Bretagne, Nantes
Pignon, 1977, Maison de la Culture, Nevers
Henri Ginet, 1977, Le Ranelagh, Paris
Six peintres de l'Atelier Singier, 1978, Maison des Beaux-Arts, Paris
Lagrange, 1978, Galerie Villand et Galanis, Paris
Music, témoin de l'émotion, 1978, Galerie des Arts, Paris
Aristide Caillaud, 1979, Musée Sainte-Croix, Poitiers
Jean Villeri, " 50 ans de peinture ", 1980, Ancien couvent royal, Saint-Maximin
Singier à l'Ecole de l'Ecole, 1982, École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Paris
Chastel, 1984, Manège royal, Saint-Germain-en-Laye
Gischia ou les raisons de la couleur, 1985, Paris Art Center, Paris
Pignon, de l'eau, mille frémissements, 1985, Galeries nationales, Paris
Dayez, 1986, Vichy
Histoire de l'art, Paris 1940-1944, 1986, Publications de La Sorbonne, Paris
Coulot, 1991, Paris
Jean-Claude Janet, 1996, Mairie du VIème, Paris
Moy, De la lumière, 2000

Et...

Prassinos, 1968, film de Lucien Clergue, commentaire de Jean Lescure, Prod. Pierre Braunberger
Georges Braque ou le temps différent, 1974, film de Frédéric Rossif, texte de Jean Lescure, Prod. Hachette
Jean Lescure, le poète et la couleur, 1998, film de Martine Lancelot

 

retour